top of page

BÉNÉFICIAIRES DES SUBVENTIONS 2018 D'AKI POUR LE BIEN-ÊTRE DES ANIMAUX EN AFRIQUE

Nous avons reçu 18 candidatures pour le tout premier programme de subventions pour les organisations de protection des animaux basées en Afrique d'Animal-Kind International. Grâce aux dons aimables et généreux de nos donateurs AKI, nous avons pu soutenir huit bourses ! Ils sont décrits ci-dessous.​​ Faites défiler jusqu'à la fin pour voir les mises à jour de notre blog.

OIPA-Cameroun

Une éducation et une protection très limitées, et le plus souvent inexistantes, en matière de bien-être animal dans les communautés rurales du Cameroun ont entraîné une augmentation fulgurante du nombre d'animaux en liberté en général, et de chiens en particulier. Avec peu ou pas de nourriture à manger, ils survivent en mangeant des déchets et des restes de nourriture. La rage est la préoccupation la plus immédiate pour les humains et c'est l'une des nombreuses maladies canines courantes. Les chiens des rues produisent d'innombrables chiots chaque année, tous vulnérables aux maladies et à la souffrance.

 

Compte tenu du nombre alarmant d'animaux errants au sein de la communauté Chomba et de la préoccupation pour la santé humaine et l'environnement, l'OIPA organisera une campagne de stérilisation, fournira des soins vétérinaires de base et vaccinera des centaines d'animaux errants et possédés dans cette communauté rurale de la région du Nord-Ouest du Cameroun. C'est la première fois qu'une campagne comme celle-ci aura lieu au Cameroun.  

La subvention d'AKI couvrira une campagne de trois jours :

  • Le premier jour lancera la campagne avec un événement de sensibilisation communautaire pour sensibiliser au bien-être, aux soins et à la protection des animaux. L'OIPA-Cameroun organisera des réunions de sensibilisation communautaire avec les conseils de quartier et de village, les écoles, les groupes communautaires et religieux et les autorités municipales. Au cours de l'événement de sensibilisation communautaire, OIPA-Cameroun invitera les membres de la communauté à faire soigner et vacciner leurs animaux de compagnie pendant les jours 2 et 3 de la campagne. Des dépliants éducatifs, des dépliants et des affiches seront distribués pour informer les membres de la communauté de l'importance de la campagne.

  • Pendant les jours 2 et 3, des cliniques de vaccination et de soins vétérinaires auront lieu. OIPA-Cameroun engagera deux équipes : une équipe porte-à-porte et une équipe fixe. L'objectif est de fournir des soins vétérinaires et des vaccinations à au moins 40 chiens et chats de propriété et 20 chiens des rues pendant ces 2 jours.

 

La subvention d'AKI couvrira l'achat de vaccins contre la rage, de produits préventifs contre les tiques et les puces, de vermifuges, de seringues et d'aiguilles, de certificats de vaccination, de transport pour les volontaires, de reproduction de matériel pédagogique et de rafraîchissements pour les volontaires au cours de la campagne de 3 jours.

Cette campagne de 3 jours n'est que la première de nombreuses autres cliniques vétérinaires communautaires et campagnes contre la rage dont le Cameroun a désespérément besoin et que l'OIPA-Cameroun espère fournir.

VOIR LE RAPPORT D'AVANCEMENT DE L'OIPA-CAMEROUN CI-DESSOUS.

[Photos ci-dessous : OIPA-Cameroun a acheté les médicaments pour les cliniques ; ils ont reçu l'autorisation d'organiser la campagne contre la rage et la clinique vétérinaire ; les 3 dernières photos proviennent d'une précédente campagne OIPA-Cameroun contre la rage]

Save Animals-République Démocratique du Congo

Le problème le plus immédiat de Save Animals-RDC est que les chiens et les chats sont volés, tués et servis comme plat dans les restaurants ou ailleurs ! Ceci sous les yeux insensibles des autorités locales. Secondairement, parce que la plupart des chiens et des chats ne sont pas vaccinés. , beaucoup de gens croient qu'ils sont porteurs de maladies qui peuvent se propager aux gens et ils croient donc qu'il n'y a rien de mal à tuer ces animaux. Save Animals a frappé aux portes des entreprises et des autorités locales, mais jusqu'à présent, aucune réponse positive, personne n'est prêt à faire un don à notre cause. C'est parce que le bien-être animal est un concept très nouveau en RDC, les gens qui ont les moyens de faire un don ne sont pas prêts à prendre le risque sur nous. Nous devons donc tendre la main à la communauté internationale des amoureux des animaux et demander aider."

 

La subvention AKI à Save Animals-RDC contribuera à leur campagne, "Stop à la consommation de chiens et de chats en RDC". Save Animals sensibilisera, changera les mentalités et fournira des services de vaccination et de cette façon, ils commenceront à faire
changements positifs pour les chiens et les chats de la RDC.

 

Avec les fonds de la subvention AKI, Save Animals :

  • Acheter un vaccin contre la rage pour vacciner 30 chats et chiens (le coût du vaccin contre la rage est élevé, 10 USD/vaccin).

  • Tenir des conférences de presse pour lesquelles ils inviteront trois chaînes de télévision nationales. Les chaînes diffuseront la conférence de presse pendant plusieurs jours (selon le coût négocié par SA). Cela aidera Save Animals à accroître sa visibilité et la visibilité de la campagne.

Save Animals lance la campagne avec une promenade de chiens à travers Kinshasa le 27 octobre. La promenade canine réunira de nombreux propriétaires de chiens avec leurs chiens et d'autres personnes qui se soucient des animaux. Ils parcourront les rues de Kinshasa, souvent accompagnés de leurs chiens, pour faire entendre leur voix. Les participants porteront des t-shirts avec le message de la campagne "Stop à la consommation de chiens et de chats !" [Les images ci-dessous montrent des réunions de planification SA, où ils ont discuté de la promenade du chien à travers Kinshasa.]

Services sociaux et de bien-être animal - Somaliland

Dans les zones rurales du Somaliland, les ânes de trait jouent un rôle vital pour des milliers de personnes parmi les plus pauvres du Somaliland. Leurs revenus dépendent de leurs ânes. Mais les ânes qui travaillent ne sont pas bien traités. Quand ils deviennent faibles ou malades, on les laisse mourir. Social & Animal Welfare Services-Somaliland aide les ânes de travail en :

  • Tenir des cliniques vétérinaires mobiles où ils traitent les ânes et le bétail de travail, fournissant des vaccins et des soins vétérinaires aux animaux malades et blessés.

  • Mener des campagnes de sensibilisation contre les abus et la cruauté et fournir des informations sur l'amélioration des soins aux ânes de travail.

  • Défense des droits des animaux de trait et de compagnie.
     

SAWS utilisera la subvention AKI pour organiser six cliniques d'ânes, une fois par mois sur une période de six mois. SAWS cible une zone où les ânes sont surmenés, surchargés, où les coups sont couramment utilisés pour faire obéir les ânes et où des harnais inappropriés sont utilisés. De plus, dans la zone cible, il y a un manque de services vétérinaires et une nourriture et une eau inadéquates. Les ânes se retrouvent avec de nombreuses blessures qui s'infectent, sont douloureuses et entraînent souvent la mort.

Au cours des six cliniques d'une journée, SAWS :

  • Éduquer les communautés d'ânes sur les maladies des ânes et les médicaments vétérinaires qu'ils peuvent utiliser pour prévenir ou traiter les maladies.

  • Formez les propriétaires d'ânes à l'utilisation des harnais appropriés et à la bonne manipulation, à une alimentation équilibrée, à un abri et au repos.

  • Distribuez des documents sur les soins aux ânes.

  • Traitez les ânes avec de l'albendazole (vermifuge), des injections de stylo et de streptocoque, des injections de vitamine Vitoboost, un spray d'alamycin (infections), et ils couperont les sabots allongés et retireront les pierres des sabots (et aideront de toutes les manières nécessaires).

 

Les propriétaires d'ânes croient que les ânes sont robustes et capables de survivre avec peu d'attention. SAWS informera les propriétaires d'ânes de leurs besoins et de la manière dont ils peuvent fournir de meilleurs soins à un coût minimal.  Les ânes transportent l'eau, les produits de la ferme, le charbon de bois, le lait, les matériaux de construction, et parfois ils transportent les malades vers les hôpitaux des principales villes. Ils sont indispensables ! [Les images ci-dessous montrent l'une des zones où SAWS a organisé des cliniques d'ânes dans le passé, et la zone cible pour les cliniques financées par l'AKI.]

VOIR LE RAPPORT D'AVANCEMENT DE SAWS-SOMALILAND CI-DESSOUS.

Animal Rescue League-Sénégal

La ville de Dakar, au Sénégal, compte un grand nombre de chats et de chiens vivant dans la rue. L'ARL travaille depuis six ans pour vacciner et stériliser ces animaux, et récupérer les blessés ou malades pour les réhabiliter et leur trouver des familles pour toujours. Au cours des cinq dernières années, les autorités de Dakar ont organisé des campagnes d'empoisonnement dans le but de contrôler le « problème » des animaux de la rue. Dans ces campagnes, le personnel du gouvernement distribue des boulettes de viande empoisonnées la nuit et ramasse les corps des animaux morts plusieurs heures plus tard, au petit matin. Ils utilisent de l'arsenic dans les boulettes de viande causant aux animaux une mort douloureuse. ARL plaide activement pour des solutions alternatives à ces campagnes. En plus d'être inhumains, ces efforts ont ciblé des animaux stérilisés et vaccinés, permettant ainsi à de nouveaux animaux (non stérilisés, non vaccinés) d'entrer dans les zones.

 

Grâce aux efforts de plaidoyer de l'ARL, les autorités locales ont promis d'arrêter ces campagnes d'empoisonnement en faveur du nettoyage des ordures dans les rues et de la vaccination des animaux des rues contre la rage.

ARL utilisera la subvention AKI pour organiser une campagne communautaire de vaccination et de sensibilisation contre la rage. L'ARL invitera les autorités, et présentera le travail des vétérinaires partenaires de l'ARL et le partenariat de l'ARL avec l'Ecole de Médecine Vétérinaire de Dakar. Des étudiants vétérinaires aideront à vacciner les animaux des rues. L'ARL assurera la couverture médiatique de l'événement afin de donner aux autorités visibilité et crédit pour cette nouvelle initiative.​​ Il est important de noter que la clinique communautaire soutiendra les efforts de plaidoyer d'ARL et contribuera à garantir que les autorités tiennent leur engagement à mettre fin à l'empoisonnement.  

 

Avec les fonds de l'AKI, ARL achètera des vaccins contre la rage et transportera des vétérinaires et des volontaires aller-retour jusqu'à l'emplacement de la clinique. 

Funda Nenja, Township Dog Training Initiative-Afrique du Sud,  Malcolm Alexander Memorial Grant d'AKI (décerné à une organisation qui aide à la fois les enfants et les chiens)

 

Funda Nenja, travaille dans la communauté de Mpophomeni dans les Midlands du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud, pour améliorer la qualité de vie des enfants du canton et de leurs chiens.  Funda Nenja utilise le concept « d'apprentissage avec un chien », qui intègre le bien-être animal et le développement des jeunes esprits.

L'école canine de Funda Nenja se tient pendant une heure tous les vendredis après-midi pendant la période scolaire. L'école canine est une activité amusante et éducative, où les enfants apprennent à manipuler leur chien en faisant l'obéissance de base (s'asseoir, rester). L'école canine est utilisée comme point d'entrée pour amener les enfants à réfléchir au bien-être des animaux. Plus de 250 enfants participent au cours d'une année civile. Chaque enfant (manieur) reçoit des collations santé à l'arrivée et au départ de la séance. Funda Nenja fournit également des services vétérinaires très basiques pendant les sessions de l'école canine et travaille en partenariat avec une autre société locale de protection des animaux pour s'assurer que chaque chien fréquentant l'école canine est stérilisé.

Funda Nenja utilisera la subvention AKI pour son projet Dog House, qui fournit des niches pour les chiens du canton (dont beaucoup participent à l'école canine). Les chiens du canton ont rarement un abri. Il y a une demande sans fin pour les niches pour chiens Funda Nenja - Funda Nenja commande des niches pour chiens chaque semaine, et leurs fonds pour ce projet sont très bas, ce qui rend très difficile de répondre à toutes les demandes. Le coût par niche est de 500 rands (environ 35 USD). [Les images ci-dessous montrent les participants de Funda Nenja Dog House et Dog School.)

Funda Nenja a commencé à distribuer des niches pour chiens financées par l'AKI ! Photos ci-dessous :

Touch of Life Animal Shelter-Gizeh, Égypte

Touch of Life Animal Shelter sauve, réhabilite et reloge les animaux des rues du Caire, en Égypte, qui ont été abandonnés et laissés à eux-mêmes. Dans les rues, ils risquent d'être abattus par la police, heurtés par des voitures (souvent intentionnellement) et empoisonnés avec de la viande laissée par les habitants et le gouvernement comme moyen de contrôle de la population. 

Actuellement, Touch of Life compte près de 200 animaux dans son refuge, dont 5 ânes, 47 chiens et 140 chats (plus certains qui aiment se cacher, ce qui rend difficile un décompte précis). À l'avenir, ils espèrent également sauver et réhabiliter des chevaux, mais ils n'ont actuellement pas la place.  

 

Touch of Life utilisera la subvention AKI pour plusieurs projets :

  • Ils vont vacciner 25 chats et chatons qui ont récemment été jetés par-dessus la clôture de TOL. 

  • Ils achèteront une pompe à eau pour remplir la piscine située sur le terrain du refuge. La piscine est utilisée pour aider à réhabiliter les animaux qui ont été heurtés par des voitures et qui ont besoin de renforcer leurs muscles du dos dans l'espoir de marcher à nouveau. 

  • Ils achèteront 6 grands bols d'eau, indispensables pour les chiens vivant dans la partie jardin du refuge. Les chiens adorent patauger dans l'eau et avec la chaleur intense du Caire, les grands bols fourniront beaucoup d'hydratation aux chiens (et à l'âne occasionnel qui passe).

[Les images ci-dessous montrent les chats, les chiens et 1 des ânes du refuge pour animaux Touch of Life.]

Mdzananda Animal Clinic-Khayelitsha Township, Afrique du Sud

La clinique animale Mdzananda, une organisation à but non lucratif, est basée dans le canton de Khayelitsha qui abrite environ 400 000 personnes (recensement 2011). La réalité est qu'il y a probablement plus d'un million de personnes vivant à Khayelitsha aujourd'hui. La commune est  appauvri, a des niveaux élevés de criminalité et de violence, et il y a un manque d'éducation. Pour six personnes, on estime qu'il y a un chien et un chat, soit 130 000 à 300 000 animaux de compagnie. La plupart des gens n'ont pas les moyens de payer les soins vétérinaires.


Pour répondre à ce besoin, MAC dispose d'une clinique mobile et d'un service d'ambulance pour animaux, propose des services de relocalisation et de formation des propriétaires d'animaux. La clinique physique est située au cœur de la communauté, pour la communauté. Grâce à ses différents services, MAC soigne jusqu'à 700 chiens et chats chaque mois.  

MAC utilisera la subvention AKI pour son programme de soins aux patients hospitalisés et son programme d'hébergement. La subvention couvrira un mois et demi de nourriture pour chats et chiens dans l'hôpital, le cabinet, les salles de consultation et l'unité des chiens errants de la clinique.  En récupérant l'hôpital de MAC ou en attendant que les gens les adoptent, les animaux ont besoin de nourriture quotidienne et d'une bonne nutrition. De nombreux patients hospitalisés du MAC qui sont très malades ont besoin d'une alimentation spécialisée, en particulier les chiots et les chatons en convalescence. Deux des principales dépenses mensuelles de MAC sont les frais médicaux et la nourriture pour animaux de compagnie. La subvention AKI aidera MAC à couvrir ces coûts élevés.

 

Comme la clinique animale de Mdzananda croit au paradigme One Health (la convergence des personnes, des animaux et de notre  environnement dans lequel la santé de chaque groupe est inextricablement liée). MAC estime que "les attitudes et les actions envers les animaux domestiques errants et malades créent une division entre les humains et les animaux. Cela a un effet négatif sur les animaux ainsi que sur les humains. Une communauté qui aime les animaux est une communauté saine. En s'occupant d'un animal , les gens apprennent la responsabilité, le respect de la vie, la compassion et la non-violence, des choses qui ne sont souvent pas apprises dans un environnement de township." (1ère 6 photos ci-dessous : Crédit, Nic Bothma)

Société mozambicaine de protection des animaux

La Mozambique Animal Protection Society est située à Maputo, à la Faculté vétérinaire de l'Université d'Eduardo Mondlane, où se trouvent le refuge et le bureau MAPS. MAPS travaille principalement dans les communautés autour de Maputo et les communautés rurales autour de Matola/Djuba. Dans ces communautés, ils offrent leur programme de sensibilisation, qui consiste en des services de stérilisation et de vaccination contre la rage, le relogement et une éducation humaine. Ils mènent également des programmes de sensibilisation dans d'autres régions du Mozambique lorsqu'ils reçoivent des parrainages pour le faire.

MAPS a mis en place un programme éducatif mensuel très réussi, lié à son programme mensuel de sensibilisation. Le programme éducatif utilise un livret très basique, adapté de ceux utilisés au Brésil. MAPS veut maintenant développer deux livrets pédagogiques spécifiques au Mozambique, auxquels les Mozambicains peuvent vraiment s'identifier, un pour le primaire et un plus avancé pour les lycéens.

Grâce à la subvention d'AKI, MAPS fera concevoir les brochures selon leurs spécifications et imprimera environ 1000 exemplaires à utiliser au cours des 4 à 6 prochains mois. MAPS a déjà trouvé un graphiste à Maputo qui est prêt à les aider à développer leurs propres brochures uniquement mozambicaines et il a proposé de le faire à un coût réduit. MAPS utilise généralement environ 200 livrets par mois (donnés aux écoliers pour qu'ils les gardent). Avec suffisamment de stock pour environ 5 mois, MAPS espère trouver une entreprise locale pour parrainer les livrets à long terme.

Nous avons pour mission de faire progresser le bien-être des animaux et des personnes en entretenant les relations entre les humains et les animaux et en éduquant la prochaine génération sur le bien-être animal.

Rapports d'avancement de nos bénéficiaires

Aucun post publié dans cette langue actuellement
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.